Mardi/maman: avoir su, j’aurais adopté ces 10 changements dans ma vie plus tôt

10-changements

Les mardis/maman sont l’occasion pour moi de vous parler de trucs plus personnels. Avec le brouhaha des affaires, il y a, en parallèle, la Vie avec un V majuscule et Valérie la femme-maman-personne. Ce qui prend beaucoup de place en ce moment dans ma vie c’est ma santé. Bien que nous sommes supposés faire attention à notre corps, ce n’est pas nécessairement le cas avec notre horaire ultra chargé.

Donc en janvier 2015, suite à 3 mois de maladie “on and off”, j’ai décidé de ralentir. Vous devez comprendre que je ne suis JAMAIS malade. J’ai (avais) un système immunitaire “all stars”, je courais 4x par semaine, j’ai fait un demi marathon, j’ai perdu 30 lbs! Au moment où j’écris ceci, je suis toujours congestionnée (comme l’a démontré mon dernier vidéo) et je me fatigue super rapidement. Je suis en mode gestion d’énergie ce qui fait que je ne me déplace pas aussi souvent, je travaille plus le soir et les weekends, je vais rarement à des 5@7 réseautage et je refuse beaucoup de travail.

Je dois vous confier quelque chose: je suis inquiète. Oui, moi, j’ai peur pour mon entreprise parce que je sens que ma santé fragile est un handicap pour celle-ci. Cependant, je n’ai pas le choix: je dois ralentir.

La cause: le stress

Je suis la preuve vivante de ce que le stress va faire si vous ne ralentissez pas et ne vous donnez pas des outils pour le gérer adéquatement. Je vis en ce moment une fatigue surrénale:

Les surrénales sont des glandes endocriniennes produisant des hormones, parmi lesquelles l’adrénaline, le cortisol, l’aldostérone, qui nous aident à gérer le stress quotidien, quel que soit son origine. Les hormones font monter le taux de sucre dans le sang (c’est l’énergie qu’on utilise en cas de danger, car on n’a pas besoin d’oxygène pour les brûler. L’oxygène est réservé dans ces cas pour faciliter la fuite par exemple devant une bête sauvage), elles font monter la tension et elles accélèrent la production de l’énergie. C’est ce qu’on appelle en anglais le fight or flight reflex. Quand les surrénales sont épuisées, le corps est incapable de gérer le stress. (source: aliprovia.fr)

Bref, tout mon corps est affecté, y compris mon système immunitaire. Cette fatigue affecte aussi ma mémoire, mon appétit (rages de sucre et de sel), et, faut pas se le cacher, ma motivation et mon humeur de façon générale.

Ma vie ces temps-ci

Vous comprendrez que j’ai dû faire des changements drastiques durant ces 4 derniers mois. Il va sans dire que je mange rarement au restaurant, et plus rarement encore que je vais manger du fast food. Les changements sont surtout par rapport à l’alimentation, mais aussi vis à vis de ma vie. En voici quelques-uns:

J’ai dit bye bye au sucre.

Moi qui a toujours eu la dent sucrée, abandonner le sucre est vraiment mon plus gros défi. J’avais banni le Nutella de ma vie il y a de cela 5 ans, cette année je vais plus loin et je tente de réduire le plus possible le sucre raffinée et les céréales raffinées. Je dis le plus possible, parce que c’est difficile de le faire à 100%.

J’ai réduit ma dose quotidienne de caféine.

Mon but est d’abolir complètement la caféine. Je n’en prends qu’avec mon café ou mon thé noir, remarquez, mais bientôt je switche au décaf.

J’ai arrêté le sans gras ou gras réduit.

Parce qu’entre autres, les aliments à gras réduit contiennent du sucre ajouté, mais aussi parce que ma nouvelle diète demande que je mange des gras saturés. Ben oui, du beurre, mais aussi de l’huile de coco.

Je mange des légumes crus en quantité industrielle.

Surtout des légumes verts foncés ou hyper colorés. Je vous recommande le livre de Michael Pollan In defense of food (désolé, je n’ai pas trouvé la version française), qui nous donne un “manifesto” de conscience alimentaire. C’est un excellent livre!

10995057_1374640502854148_43579719_n

Je mange un smootie en pm.

Ma recette favorite? Lait d’amande, épinards, bananes, fraises et graines de lin broyées.

J’ai augmenté mon apport de consommation de «bouffe vivante».

Saviez-vous que vous avez plus de bactéries dans votre corps que de cellules? Une bonne partie de ces bactéries se retrouvent dans vos intestins, et une bonne façon de garder ce système en santé, c’est de consommer des aliments comme le yaourt pro-biotique, la choucroute, le kéfir, le miso et le kombucha.

yoga

Je fais du yoga. Beaucoup de yoga.

Pour l’instant mon corps ne supporte pas la course, mais comme j’aime être active, j’ai décidé d’inclure un 30 minutes de yoga par jour.

Je pratique la gestion de mon budget d’énergie.

Un peu comme un budget financier classique, j’ai maintenant un budget fixe d’énergie. Dans ma semaine, j’ai de l’énergie pour une rencontre de clients. Vous voyez, la semaine passée, j’en ai faite deux et j’étais anormalement fatiguée samedi matin. Idem pour le weekend, je m’octroie une sortie de la maison. Je me couche à 21h chaque soir pour me lever à 6h. Je travaille aussi dans des heures fixes, jamais le weekend.

J’utilise des douches nasales.

Je sais, beurk. Moi aussi j’étais sceptique, mais ça fait du bien.

J’ai dit bye bye aux produits chimiques.

J’ai la chance de boire de l’eau de source étant donné notre mode de vie à la campagne, et je dois vous dire que l’eau de la ville ne goûte pas bon et est bizarrement moins désaltérante. Autre chose: je n’achète plus de produits nettoyants du commerce, je fabrique les miens ”maison”. Idem pour nos savons de corps, nous utilisons cette marque de produits 100% naturel et je vous jure que je n’ai presque plus d’acné! Je vous recommande ce livre qui m’a aidé à comprendre combien nous sommes bombardés dans le quotidien par des éléments toxiques (je vous ai trouvé la version française).

Patience grasshopper

Que ce soit la nourriture, l’alcool, trop d’une activité, trop de travail, trop de stress, trop de rose, trop de … j’ai appris à dire non. Pour une workaholic qui aime l’intensité, c’est un vrai travail quotidien, et la méditation, le lâcher-prise, les conversations avec mon chat, le crochet, la lecture et tous les changements décrits plus haut m’aident. Cependant je sais que ma guérison va prendre du temps. J’ai commencé à en voir les bienfaits (bye bye 10 lbs en trop), maintenant je sais que le pire est derrière moi.

Note super importante: Je ne suis pas une professionnelle de la santé, ce billet a pour but de vous inspirer à être plus attentive à votre corps et à être proactive vis à vis de votre santé en général. Consultez toujours votre médecin ou un spécialiste avant de faire des changements drastiques dans votre vie 😉

Et vous, avez-vous changé quelque chose dernièrement dans votre vie afin de l’améliorer?

2 comments

  1. Je vie présentement la même situation. Je fais de l'anxiété depuis ma tendre enfance, ce n'est pas nouveau dans ma vie. Mais avec mon travaille, ma vie de famille, de couple, la contruction d'une nouvelle maison, 2 déménagement et j'en passe, c'est devenue utra dur sur mon corps et mon mental. Maintenant trentenaire, je me suis dit assez c'est assez. Jai été malade tout l'hivers aussi et jai attrapper 3 rhumes cette été, je suis toujours sur un up and down. Bref, il fallait que je trouve des solutions !! J'ai aussi commencer à manger mieux, à faire du yoga, j'écris un journal tous les matins et j'apprend à dire non et à me respecter (ce qui n'ai pas facile du tout quand on est travailleur autonome). Ça fait du bien de savoir que je ne suis pas seul dans ma situation. Quand on voit de jeunes entrepreneurs dynamique, on a toujours l'impression que tout est facile et qu'il on du temps à l'infini…

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *