La gestion famille-travail en 2017

La gestion famille-travail en 2017

La gestion (ou conciliation) famille-travail est pour moi un semi-mythe: c’est vraiment difficile de faire en sorte que tout roule bien dans ces deux sphères de ma vie si je les sépare comme la société semble me l’imposer. Depuis que mon mini est à l’école, je dois vous avouer cependant que je trouve cet équilibre plus facile à établir, et je crois que c’est à cause d’un mélange d’expérience de ma part et du fait que mini est plus autonome.

La conciliation est-elle vraiment possible? Si la conciliation désigne l’arrangement amiable auquel parviennent des personnes en conflit, au besoin avec l’aide d’un tiers, je crois qu’une révision de nos approches est de mise!

equilibre

Arrêtons de parler de conciliation!

Je déteste ce mot. Pourquoi? Parce que c’est faux de dire que ma vie de maman et celle de pigiste/entrepreneur fabulous sont en conflit. Je ne souffre pas dans ma situation. En fait c’est plutôt le contraire: la liberté dans mon horaire me permet de choisir mes activités, quelle qu’en soit leur nature. Je crois que l’équilibre est un meilleur terme: pas «équilibre» dans le sens où je donne du temps égal aux différents rôles de ma vie, mais équilibre comme dans santé mentale! Atteindre cet équilibre, ce bien être, c’est facile si on suit ces principes:

1- Ayez des espaces dédiés à vos activités et soyez strictes vis à vis leur limite

J’ai un joli bureau (avec une porte qui se barre) dans lequel je me sens bien pour travailler. L’étage principale sert à notre vie familiale. La chambre à coucher sert à mes moments de détente. Je vais au dojo pour mon activité physique. Tous ces endroits ont un but et je ne les mêle pas! Pas de travail au dojo ou (horreur et damnation) dans la chambre à coucher! Pas d’exercices dans mon salon ou mon bureau, etc.

2- Ayez un temps dédié à vos activités

Idem pour le temps: ayez un horaire et concentrez-vous sur vos tâches à l’intérieur de celui-ci. Pas de travail en faisant le souper ou en jouant avec les enfants. Pas de lavage en faisant votre boulot.

En passant, apprenez aussi à vos enfants que lorsque vous êtes dans votre pièce dédié au travail, ils ne peuvent pas venir vous déranger. Cette règle sera mille fois plus renforcée si, lorsque vous passez du temps avec eux, vous délaissez votre cell et vos courriels pour être 100% présents avec eux.

3- Établissez des priorités versus des urgences.

Nous sommes tiraillées à gauche et à droite par lesDans la (longue) liste des tâches à faire dans ma semaine, j’établis toujours des priorités et je les planifie dans mon horaire Google. besoins de tous ceux qui sont autour de nous, enfants et chéri compris. Les «urgences» des clients sont souvent que des demandes mal-planifiées. Celles des enfants, des caprices.   Dans ces priorités, j’ai des moments pour moi qui sont non-négociables.

Les demandes des clients? Planifiées pour la semaine suivante (ben oui, pas si urgent que ça finalement). Apprenez à dire NON! Vous verrez, c’est libérateur!

Les demandes des enfants? Apprenez-leur le plus tôt possible à être autonome! Ils peuvent jouer tranquilles en attendant que vous soyez disponible ou encore réfléchir à régler eux-même leur problème. Fini le temps où «maman» est la solution à tout!

Les demandes de Chéri? Bon, ça dépend (lol).

Le ménage-lavage? On fait participer tout le monde et on se déculpabilise. Y’a juste toi qui les voit, les moutons de poussières derrière le meuble de télévision.

Les médias sociaux? On limite! Beaucoup de temps est perdu à se zieuter sur Pinterest ou regarder la vie des autres sur Facebook et Instagram! Pour le boulot, on planifie nos moments médias sociaux qui ne devraient pas dépasser 30 minutes par jour!

Les gadgets électroniques? Nous sommes une famille de geek, donc oui nous avons quelques ordis, tablettes et cell dans la maison (je ne vous dirais pas le nombre!). Nous avons aussi 1.5 acres de terrain autour de celle-ci et nous en profitons la majorité du temps. Je crois que les gadgets électroniques sont à consommer avec intelligence, c’est à dire qu’il ne devraient pas être la première solution d’activité à l’ennui.

En conclusion, votre santé mentale est importante, et je crois que d’accorder trop d’importance à l’un des rôles de votre vie va vous déséquilibrer, que ce soit celui de femme d’affaires, de maman, de fana de l’exercice ou de mangeuse de beignes. L’important c’est d’établir des règles claires pour tous ceux qui vous côtoies – clients inclus – et de gérer les priorités sans pour autant oublier les vôtres.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *