Le télémarketing doit-il être une histoire d’horreur?

Opératrices à la Roseburg Telephone and Telegraph Co.Oregon, c. 1910

Mon comptable m’a souvent dit que travailler à son compte, c’était occuper plusieurs emplois et il avait bien raison : pour mon entreprise, L’abricot, je suis rédactrice-conceptrice, oui, mais je suis aussi gestionnaire, planificatrice et comptable à mes heures. Et si certaines de ces tâches connexes me plaisent plus que d’autres, d’autres me mettent toujours incroyablement mal à l’aise. C’est le cas du télémarketing (sans blague, pour moi, c’est l’horreur).

Bien honnêtement, je ressens un grand stress à l’idée de téléphoner à des gens que je ne connais pas, ou peu, dans le but de présenter mes services et, idéalement, d’obtenir un rendez-vous pour aller en discuter. Si vous êtes comme moi, ce billet est pour vous. Je vous proposerai quelques trucs, glanés au fil de formations, de lectures et d’expériences, pour vous faciliter la tâche*. Si vous n’êtes pas comme moi – chanceux! – je vous invite à laisser vos propres trucs dans les commentaires. J’ai l’impression qu’ils pourront me servir.

*Avant toute chose, je précise : mon approche se base davantage sur la sincérité et la qualité des échanges avec des clients potentiels (l’objectif, après tout, est de mettre en place une relation d’affaires agréable). Mes trucs vous aideront à avoir du plaisir à faire votre télémarketing, mais je ne garantis pas que vous obtiendrez de meilleurs résultats de vente… même si je vous le souhaite!

1. Planifiez vos appels

Avant de vous lancer dans une grande liste d’appels téléphoniques, ciblez les gens à qui vous voulez téléphoner et regroupez toute l’information que vous avez sur leur entreprise, de façon à pouvoir personnaliser vos appels. De la même manière, vous pourrez utiliser cette information pour proposer un service ou un produit ciblé qui saura davantage les intéresser. Enfin, cela vous permettra de mettre en place un horaire d’appels plus propice (par exemple, si vous souhaitez téléphoner à un restaurateur, pensez à ne pas le faire aux heures de grand achalandage).

2. Ayez confiance en vous

Détaillez à l’avance les avantages de votre entreprise (ou de vous-même, à titre de travailleur autonome), tant sur le plan financier que du point de vue de votre expérience ou de votre originalité. Vous vous sentirez plus à l’aise de les faire valoir ensuite à votre interlocuteur et de répondre à ses interrogations ou à ses objections.

Pendant l’appel, si votre interlocuteur se dit pas intéressé par votre service ou votre produit, n’hésitez pas à lui demander pourquoi. Au mieux, cela vous fournira l’occasion de tester vos arguments. Au pire, les raisons invoquées pourront vous permettre d’améliorer votre offre ou de mieux saisir les moments clés (par exemple, si vous téléphonez en juin pour un service habituellement mis en place en mai, vous le saurez pour l’année suivante).

3. Soyez agréables

Les personnes à qui vous téléphonez ne sont pas tenues de vous écouter. Si vous êtes sympathiques (ayez un sourire, ça aide vraiment!), sincères et attentifs à leurs besoins, elles auront toutefois davantage tendance à le faire. Par exemple, si vous sentez que vous téléphonez à un mauvais moment, n’hésitez pas à le signifier à votre interlocuteur : « Je sens que je vous dérange. Préférez-vous que je vous rappelle à un autre moment? », par exemple.

En fin d’appel, n’hésitez pas à demander si vous pouvez téléphoner à nouveau dans une semaine, un mois, un an (c’est pour vous) pour faire un suivi par rapport à ce que vous vous êtes dit.

4. Prenez des notes

Lorsque l’appel est terminé, prenez des notes (heure à laquelle vous avez rejoint la personne, les sujets discutés, la réceptivité de votre interlocuteur) qui vous aideront à planifier votre prochain appel. Vous pourrez alors reprendre plus facilement la discussion là où vous l’aviez laissée.

5. Gardez confiance

Il faut généralement faire beaucoup (beaucoup… beaucoup…) d’appels pour réussir à décrocher un contrat. C’est normal. Gardez confiance en vous et, au besoin, accordez-vous un moment de répit entre deux appels! Vous le méritez certainement.

 

Voilà! J’espère que ces petits trucs vous aideront.

Leave a Comment

Your email address will not be published.